logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/02/2010

LA CHANDELEUR

LA CHANDELEUR

Le nom populaire de cette fête en français, Chandeleur, a une origine latine et païenne : la festa candelarum ou fête des chandelles, d’après une coutume consistant à allumer des cierges à minuit en symbole de purification[1].

Chez les Romains, on fêtait les Lupercales aux environs du 15 février, fêtes inspirées de Lupercus, dieu de la fécondité et des troupeaux.

Chez les Celtes, on fêtait Imbolc le 1er février. Ce rite en l’honneur de la déesse Brigid, célébrait la purification et la fertilité au sortir de l’hiver. Les paysans portaient des flambeaux et parcouraient les champs en procession, priant la déesse de purifier la terre avant les semailles.

Au Ve siècle, le pape Gélase Ier substitue cette fête aux antiques lupercales ou aux fêtes de Proserpine et de Cérès. Selon Lévitique 12], un petit garçon premier né doit être présenté au Seigneur par sa mère, 40 jours après la naissance, avec une offrande de deux tourterelles. Le rite observé par la Sainte Famille est décrit en Luc 2, 21-24[3].

Dans les églises, on remplace les torches par des chandelles bénites dont la lueur éloigne le Mal et rappelle que le Christ est la lumière du monde. Les chrétiens rapportaient ensuite les cierges chez eux afin de protéger leur foyer. C’est à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédentaire pour confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir.

Mais ce n’est qu’en 1372 que cette fête sera officiellement associée à la purification de la Vierge.

736px-Andrea_Mantegna_049.jpg

 

 

Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome[réf. nécessaire].

On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid[réf. nécessaire].

Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce (un Louis d’or) dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année. On dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes

Crêpe_opened_up.jpg

 

 

À la Chandeleur, l'hiver se meurt ou prend vigueur.

À la Chandeleur, la neige est à sa hauteur, ce qui signifie que c'est souvent à cette date que

l'épaisseur de la neige est à son maximum, au Québec.

À la Chandeleur, le jour croît de deux heures.


 

 

À la Chandeleur, grande neige et froideur.

À la Chandeleur, le froid fait douleur.

À la Chandeleur, au grand jour, les grandes douleurs.

À la Chandeleur, Quéré fait des crêpes jusqu'à pas d'heure.

À la Chandeleur, Rose n'en sentira que l'odeur.

Rosée à la Chandeleur, l'hiver à sa dernière heure.

Si la chandelle est belle et claire, nous avons l'hiver derrière. Si le ciel n'est ni clair ni beau,

nous aurons plus de vin que d'eau. (bordelais)

21:15 Publié dans fêtes | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Elle est bien belle et bien tentante ta crêpe.
Comme tout le monde, je vais me mettre devant la cuisinière et faire des crêpes ce mardi. L'Homme n'attend que ça.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 02/02/2010

Ma foi je me laisserai bien tenter par ta crêpe, car étant seule, je ne pense pas m'en faire.
je vois que tu as transformé ton blog, une nouvelle bannière qui nous incite aux vacances et mainteanant on lit bien toute ta note.
Si je puis me permettre puisque tu me demandes mon avis, ta colonne droite est un peu trop petite pour ce que tu y inscrit - on ne lit pas tout - mais à mon avis, je crois que les lettres sont trop grosses.
Mais je trouve plus agréable quand on a beaucoup de place pour mettre notre note.
Bonne journée Anne marie.
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 02/02/2010

j'ai deja préparé ma pâte pour ce soir a la place du cidre je crois que je vais sortir du champagne Bonne journée Bises

Écrit par : fleurbleu | 02/02/2010

Un coucou du soir Une page pleine de richesse. très interessante l'histoire des crèpes et tous ces dictons... Bonne soirée amie à bientôt Bises de L'alpinus

Écrit par : l'Alpin | 02/02/2010

ha la bonne crêpe ! je me suis aussi regalée des miennes, tant pis pour le machinchose glicqué du mois prochain...

et.... ? elle doit se purifier de quoi, la vierge sans tâche ???
(je fais du mauvais esprit, désolée)

bonne nuit :))

béa

Écrit par : beatrice | 03/02/2010

Pas de pièce d'or pour faire sauter les crêpes ... c'est la crise comme dirais certains ... mais ça ne m'a pas empêchée de me régaler avec mon petit fils Landry. Une grosse entorse au régime mais de temps en temps il faut se laisser aller ça fait un bien énorme et c'est bon pour ce que j'ai .
Bises
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 03/02/2010

Bonjour Anne Marie

Le nombre 40 est associé dans la religion chrétienne à bien des célébration. La Chandeleur ou purification (retour dans la vie publique) de la Vierge est voisine du Carême, jeune de 40 jours dans le désert qui précède Pâques.

Certains y ont vu un rappel des premières limites du calcul de l'espèce humaine, dotée de 4 fois dix doigts et orteils, pour compter les jours, un peu comme les enfants comptent sur leurs doigts.

Je ne vais compter que jusqu'à 3 pour gouter à ta crêpe fort réussie.

Écrit par : Christian | 04/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique