logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/09/2010

Me revoilà

Coucou me revoici , petit problème de connections sur le blog.

Samedi après midi je suis allée au potager, pour des cours de cuisine sur les courges.

Pour commencer, la recette du marbré au chocolat et potimarron.

Je commence par le dessert

800px-Potimarron01.jpg

 

Partie chocolat:

110g de chocolat pâtissier

110g de sucre semoule

60g de beurre

60g de farine

2 oeufs clarifiés (blancs et jaunes séparés)

1/2 sachet de levure

 

Partie potimarron:

220g de potimarron cuit à la vapeur et finement mixé

200g de sucre semoule

110g de beurre

110g de farine

4 oeufs clarifiés

1/2 sachet de levure

Un nuage de rhum

 

Pour chacune des parties travailler ensemble dans deux culs de poule différents le sucre et les oeufs ajouter la farine et la levure mélangée.

100_8617.jpg

Tout sans batteur électrique

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie puis les mélanger a l'appareil qui leur est destinée.Battre les deux blancs en neige ferme et les y incorporer.

100_8616.jpg

Mélanger ensemble la purée de potimarron avec les 110g de beurre fondu, la goutte de rhum et les 4 blancs battus en neige.

Chemiser un grand moule à cake de papier sulfurisé puis le garnir par étage potimarron et chocolat.Cuire 170° pendant 3/4d'heure, vérifier la cuisson avec une lame de couteau.

100_8631.jpg
100_8632.jpg

Bon appétit

 

 

LE GLAND ET LA CITROUILLE

Dieu fait bien ce qu’il fait. Sans en chercher la preuve
En tout cet Univers, et l’aller parcourant,
Dans les Citrouilles je la treuve.
Un villageois, considérant
Combien ce fruit est gros, et sa tige menue
A quoi songeait, dit-il, l’Auteur de tout cela ?
Il a bien mal placé cette Citrouille-là :
Hé parbleu, je l’aurais pendue
A l’un des chênes que voilà.
C’eût été justement (1) l’affaire ;
Tel fruit, tel arbre, pour bien faire.
C’est dommage, Garo, que tu n’es point entré
Au conseil de celui que prêche ton Curé ;
Tout en eût été mieux ; car pourquoi par exemple
Le Gland, qui n’est pas gros comme mon petit doigt, 
Ne pend-il pas en cet endroit ?
Dieu s’est mépris ; plus je contemple
Ces fruits ainsi placés, plus il semble à Garo
Que l’on a fait un quiproquo.
Cette réflexion embarrassant notre homme :
On ne dort point, dit-il, quand on a tant d’esprit.
Sous un chêne aussitôt il va prendre son somme.
Un gland tombe ; le nez du dormeur en pâtit.
II s’éveille ; et portant la main sur son visage,
Il trouve encor le Gland pris au poil du menton.
Son nez meurtri le force à changer de langage ;
Oh, oh, dit-il, je saigne ! et que serait-ce donc
S’il fût tombé de l’arbre une masse plus lourde, 
Et que ce gland eût été gourde ?
Dieu ne l'a pas voulu : sans doute il et raison ;
J’en vois bien à présent la cause.
En louant Dieu de toute chose,
Garo retourne à la maison.

Sources : La Fontaine a pris son sujet directement au théâtre populaire. Il se trouve dans les Rencontres, fantaisies et coq-à-l'âne facétieux du baron de Grattelard, de Tabarin.
Le nom de Garo est certainement emprunté au Pédant joué de Cyrano de Bergerac

(1) exactement

Au dos de la carte postale : publicité "alcool de menthe de Ricqlès"

21:25 Publié dans recettes | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour Anne Marie.
le gateau a fiere allure et de belles couleurs, mais moi qui suis pourtant gourmande, ne suis pas intéressée, car je n'aime pas tout ce qui touche de loin ou de près au potiron et ceux de sa race....
En tous cas bonne dégustation.
Bises à vous deux
Anita.

Écrit par : Anita | 14/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique