logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/11/2010

Histoire pour rire

 

 

Un type meurt sur la frontière franco-suisse.

Quand il arrive au ciel pour le jugement dernier, Saint Pierre lui dit: 
> - Bon, votre vie sur terre, pas terrible, quelques adultères,

pas souvent à la messe, des blasphèmes, etc. etc. 
>  
> Je ne peux pas vous faire entrer au paradis, mais comme vous n'avez rien commis de grave,

et que vous êtes mort sur la frontière, je vous laisse le choix entre l'enfer suisse et l'enfer français.

- Mais Saint Pierre, je ne connais ni l'un ni l'autre, pourriez vous m'en dire un peu plus SVP ? 
>

- Et bien, dans l'enfer suisse, on vous met dans une grande marmite pleine de purin,

des petits gnomes très très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite,

un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée. Et c'est tous les jours pareil !
>
> - Et l'enfer français ?
>
> - Et bien, dans l'enfer français, on vous met dans une grande marmite pleine de purin,

des petits gnomes très très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite,

un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée. 
> Et c'est tous les jours pareil !
>  
> Mais, si vous voulez un bon conseil, je serais vous, je choisirais l'enfer français.
>

- Mais, Saint Pierre c'est exactement la même chose !!!!!!! 
>
> - Non non, pas du tout !

Car dans l'enfer français,
>
> un jour les gnomes sont en grève,
> un jour on n'a pas livré les bûches,
> un jour le dragon est en RTT,
> un jour il est en congé maladie
> un jour il ne trouve plus la marmite,
> un jour on n'a pas commandé le purin.

 

FALLAIT Y PENSER...... .........
> > >

> > >
Deux copains discutent dans un bar !   *
> > >
- "J'en ai marre, ça fait la deuxième fois qu'on me pompe ma cuve à   mazout en deux ans; pourtant la bouche de remplissage est cachée  sous une vasque de fleurs" ! *
> > >
- "Moi j'ai résolu le problème, j'ai acheté un gros bouchon rouge avec  mazout marqué dessus en blanc" *
> > >
- "T'es fou, ils n'ont même plus à chercher" *
> > >
- "Oui mais l'astuce..... ! Le tuyau n'est pas relié à ma cuve à mazout mais à ma  fosse septique... ca fait trois fois qu'on me la vide gratos en six mois" !!!**

 

 

Juan arrive d'Espagne à la frontière séparant l'Espagne et la France à
> > > > > > mobylette avec un gros sac sur ses épaules.
> > > > > > > > Le douanier l'arrête et lui demande :
> > > > > > > > - Qu'est-ce que tu as dans ton sac ?
> > > > > > > > Il répond :
> > > > > > > > - Du sable.
> > > > > > > > Le douanier, incrédule, lui dit :
> > > > > > > > - On va voir ça... Descends de la mobylette .
> > > > > > > > Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu'il contient sur le
> > > > > > sol..
> > > > > > > > Il fouille dedans sans rien y trouver.
> > > > > > > > - C'est bon, lui dit-il.
> > > > > > > > Juan ramasse le sable du mieux qu'il peut et repart sur sa mobylette.
> > > > > > > > Une semaine plus tard, la même chose se produit.
> > > > > > > > Le douanier demande à Juan :
> > > > > > > > - Qu'est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?
> > > > > > > > Juan répond :
> > > > > > > > - Du sable.
> > > > > > > > Le douanier, qui n'est toujours pas convaincu, décide de détenir
> > > > > > Juan pour la nuit et d'envoyer un échantillon du sable pour analyse.
> > > > > > > > Le lendemain, les résultats révèlent qu'il s'agit bien de sable. Il
> > > > > > laisse donc Juan repartir sur sa mobylette .
> > > > > > > > Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant
> > > > > > les quelques années qui suivent.
> > > > > > > > A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable.
> > > > > > > > Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes
> > > > > > sortes mais toujours sans rien trouver d'autre que du sable.
> > > > > > > > Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la
> > > > > > frontière en mobylette avec son sac de sable.
> > > > > > > > Un beau jour, alors qu'il est en retraite, le douanier prend ses
> > > > > > vacances en Espagne et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage .
> > > > > > > > - Hé ! Je te reconnais, toi ! Tu n'es pas le gars qui traversait la
> > > > > > frontière en mobylette avec un sac de sable ?
> > > > > > > > Juan reconnaît le douanier et lui répond :
> > > > > > > > - Oui, c'est moi.
> > > > > > > > - Qu'est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.
> > > > > > > > - Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond
> > > > > > Juan.
> > > > > > > > Le douanier se décide finalement à lui demander :
> > > > > > > > - Écoute, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir. Je
> > > > > > voudrais bien savoir une chose.
> > > > > > > > Je n'ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t'ai vu la
> > > > > > première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?...
> > > > > > > > Juan esquisse un petit sourire et répond :
> > > > > > > > - Oui, et c'est comme ça que je me suis acheté ce bar.
> > > > > > > > Le douanier s'approche un peu et demande à voix plus basse :
> > > > > > > > - Et qu'est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?
> > > > > > > > - Des mobylettes



 

08:00 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

je commence bien ma journée par un éclat de rire . Elle sont trop bonnes tes blagues ... le coup des mobylettes à la barbe du douanier , et la fosse à purain !!! bravo je les retiens

Écrit par : michka | 03/11/2010

Coucou Anne-Marie
Bien fait , na ! pour le mazout . Il est pas bête , il est douanier et l'enfer n'est pas en France ...
J'ai bien ri tôt ce matin , merci la Vendéenne .
Bon mercredi bizoux à vous deux de nous deux , Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 03/11/2010

Bonne journée Anne Marie.
Bisous
Anita.

Écrit par : Anita | 03/11/2010

Bonne idée...des anecdotes pour commencer la journée...on en oubliera la pluie et le ciel gris. Merci

Bises
hélène

Écrit par : hélène | 03/11/2010

J'avais lu celle du passeur de mobylettes mais pas les deux autres. Je retiens l'enfer français lorsque j'arriverai devant St Pierre, si toutefois je meurs sur une frontière.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 03/11/2010

Bonjour Anne Marie

Bien imaginé l'enfer français avec ses grèves à répétition ! Je me demande à quoi auront servi tous ses mouvements de protestation à propos des retraites quand le gouvernement ne comprend pas qu'il a tort sur certains points.

Le bistrot à La Varenne était le café de Paris, dans l'avenue du Bac, non loin du RER, bien moins chic en 1978 que maintenant.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 03/11/2010

C'est bon de finir la journée en riantBonne nuit Bises à vous deux Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 03/11/2010

Super ces blagues , ça fait du bien après ces deux jours de tristesse , de rire un peu .

FINALEMENT on n'a jamais eu de grève " des pompes funèbres " ?????

Pour la mobylette , il me tardait de savoir qu'elle en était la chute .!

Celle de la fosse aussi est bien trouvée .

Merci et bonne soirée . bises de loubejac . huguette .

Écrit par : macary huguette | 04/11/2010

Trop marrantes tes histoires . Bien bonnes , dirait-on . Et j'ai vu , par hasard que tu étais vendéenne , comme moi ! Amitiés

Écrit par : Nanne | 04/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique