logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/12/2010

BARBARA

Monique Andrée Serf, dite Barbara (Barbara Brodi à ses débuts) est une chanteuse, auteur-compositeur-interprète française née à Paris, le 9 juin 1930 et morte à Neuilly-sur-Seine, le 24 novembre 1997


 

Monique Serf passe les premières années de sa vie entourée de son père, Jacques, d’origine juive alsacienne, de sa mère, Esther Brodsky de sa grand-mère russe et de Jean, son frère aîné de deux ans. La famille s’est agrandie : une deuxième fille, Régine, est née à Roanne en 1938, un deuxième garçon, Claude, à Tarbes en 1942.

Bien avant que la guerre ne soit déclarée, sa jeunesse est marquée par des déménagements successifs ; rue Nollet, ceux-ci redoubleront sous l’occupation nazie pour fuir la chasse faite aux Juifs sous le gouvernement de Vichy. S’y ajouteront les séparations pour déjouer les dénonciations. Départ pour Marseille. À la fin de la guerre, les membres de la famille se retrouvent au Vésinet.

450px-Statue_Barbara_Nantes.JPG

Statue de Barbara à Nantes

800px-Allée_Barbara_à_Nantes.JPG

A Nantes

 

 

Barbara


Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de même
Rappelle-toi Barbara
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand même ce jour-là
N'oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
Barbara
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie épanouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela Barbara
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu a tous ceux que j'aime
Même si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu a tous ceux qui s'aiment
Même si je ne les connais pas
Rappelle-toi Barbara
N'oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh Barbara
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d'acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh Barbara
Il pleut sans cesse sur Brest
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est même plus l'orage
De fer d'acier de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur Brest
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin de Brest
Dont il ne reste rien.


Jacques Prévert

 


hebergeur d'image

13:45 Publié dans chanson | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

avec toi aujourd'hui, je commence la journée en chanson.....c'est bien ce qu'il me faut!!!!!
Barbara, un grand nom de la chanson française de même que Montand ( j'ai toujours beaucoup aimé la voix de Montand).
Bonne journée amis vendéens.
Au fait mon amie Huguette sort probablement de l'hôpital vendredi prochain (2 mois)
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 04/12/2010

Coucou Anne-Marie !
Sacrée bonne femme cette Barbara ...
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 04/12/2010

Barbara à une voix formidable, j'aime beaucoup toutes ses chansons.
Je te souhaite un bon Dimanche.
Bisous.

Écrit par : Angelina | 05/12/2010

Belle note sur Barbara , et la chanson de Prèvert , je ne connaissais pas , merci aussi pour Montand que j'aimais bien .
Bonne journée . bises . huguette .

Écrit par : macary huguette | 07/12/2010

Qu’est ce qu’elle a galéré avant de pouvoir chanter ! Je l’adore et possède pas mal de ses titres.

Christian

Écrit par : christian | 08/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique