logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

02/06/2012

Mére

 

J'ai de toi une image

Qui ne vit qu'en mon coeur.

Là, tes traits sont si purs.

Que tu n'as aucun âge.

 

Là, tu peux me parler

Sans remuer les lèvres,

Tu peux me regarder

Sans ouvrir les paupières.

 

Et lorsque le malheur

M'attend sur le chemin,

Je le  sais par ton coeur

Qui bat contre le mien.

 

Vers le soir, tu me parles parfois de la mort

Comme si tu étais déjà absente,

Comme si ton coeur se détachait sans effort

De la vie dont tu fus la docile servante.

 

Tu me parles paisiblement de la maison

Qu'il ne faudra pas vendre et des vieux groseillers

De ton jardin qu'on ne devra pas arracher,

Et des miettes de pain à donner aux pinsons

Qui viennent dès l'hiver picorer dans la cour,

Et de tous ces simples travaux de tous les jours

Que tes mains dénouées auront abandonnés

 

Et ta voix coule alors, pareille à un ruisseau

Qui s'en va humblement, comme le veut sa pente,

Mais qui,sans le savoir, fait refleurir la menthe

Et met au creux des prés des morceaux de ciel bleu.

 

Maurice Carême

 

P1040011.JPG

Je vous offre cette rose de mon jardin

 

 



14:57 Publié dans Poèmes | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Bonne fête des mères à toi et merci pour cette jolie rose du jardin.....
Bisous et à bientôt.
Anita.

Écrit par : anita | 02/06/2012

un bien joli texte de circonstance
comme ceux ....de l'école
bonne féte à ces mamans amitiès

Écrit par : ventdamont | 02/06/2012

mercipour ce texte il est beau triste aussi bonne fete a toutes les mamans qu'on a tant aimees

amities

jacqueline

Écrit par : jacquelineline | 03/06/2012

J'aime bien ton texte. j'espère que ta fête a été belle !
Bises et à mardi !!!

Écrit par : Biche | 06/06/2012

Merci pour ton message sur mon blog. En effet, je ne devrai pas être loin de chez toi. Je serai à La Marne près de Machécoul....et toi ?
A bientôt

Écrit par : Anne Marie | 07/06/2012

Bonsoir Anne Marie

C'est si doux quand on a pu échanger tout au long de l'automne de sa maman les mots qu'elle attendait et que l'on ne savait pas dire quand nous étions des adultes pressés et responsables.

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 07/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique