logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/11/2014

Soldat de 14

 L'histoire de Camille Lambert.

Né le 3 décembre 1896 aux Sables d'Olonne, il était instituteur jusqu'à sa mobilisation le 9 Avril 1915.Il est incorporé au 144e RI puis,le 28 novembre 1915, au 57e RI.Son régiment avait son camp d'entrainement à 3 km du village de Gironcourt-sur-Vraine, dans les Vosges.

A l'époque , la boulangerie du village était tenue par les parents d'une jeune fille nommée Jeanne Chaumont.

Camille et Jeanne sont tombés amoureux, Jeanne est devenue la marraine de guerre au départ de Camille pour le front.

Les amoureux vont s'échanger des lettres et cartes postales ,jusqu'au 6 décembre 1916 à Verdun date où Camille fut blessé, recevant un éclat d'obus dans la jambe lui sectionnant l’artère fémorale,il décèdera le 11 décembre 1916 à Louvemont dans la Meuse

 

L’histoire pourrait s’arrêter là!!!!

Mais ce qui le fait exceptionnel,c'est la correspondance entretenue avec Jeanne n'a été retrouvée que récemment par ses petits enfants. Elle n'avait jamais parlé de cette histoire de son vivant.

Il envoyait des lettres d'amour et poèmes à Jeanne

Une petite fleur, séchée par le temps, qui a retenu l’attention des petits-enfants de Jeanne Chaumont. Elle était glissée dans une lettre datée du 6 août 1916. Camille Lambert y avait écrit à Jeanne : “Je vous envoie une petite fleur que j’ai cueillie au bord de la tranchée, dans un trou d’obus”. “Cette fleur symbolise toute la fragilité de cette histoire d’amour mais aussi la dureté du combat”

La fameuse fleur retrouvée dans la lettre de Camille adressée à Jeanne et datée du 6 août 1916.

  La fleur retrouvée dans la lettre de Camille adressée à Jeanne et datée du 6 août 1916. A cette découverte, les descendants de Jeanne Chaumont ont remué ciel et terre afin de retrouver une trace de ce Camille Lambert dont il ne connaissait rien. Daniel Guichard (vivant dans les Côtes-d’Armor), l’époux de Françoise, l’une des petites-filles de Jeanne Chaumont, à force de recherches et de bouteilles jetées à la mer a fini par éveiller l’intérêt de la Société Olona et notamment de Marie-Thérèse Mathé qui l’a accompagnée dans ses recherches. A ce jour, il apparaît que Camille Lambert n’a pas de descendance. En 1922, sa maman avait fait rapatrier son corps au cimetière des Sables-d’Olonne.
Jusqu’à vendredi dernier, où une cérémonie était organisée en son honneur au cimetière des Sables, aucune inscription sur sa tombe ne mentionnait son rôle de soldat lors de la Guerre 14-18. “Il fallait réparer cet oubli. Camille Lambert est un poilu emblématique de cette période. A travers lui, ce sont tous les soldats sablais que nous voulons honorer”.

 Vendredi dernier, une cérémonie était organisée en l’honneur de Camille Lambert au cimetière des Sables-d’Olonne. La famille de Jeanne Chaumont lui a rendu un vibrant hommage à cette occasion.

 Documents et photos Le journal des Sables

 

 

 



 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique