logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/07/2010

Champagne

Les bulles

Un petit cours sur sabrer le champagne

Sabrer, vient des fêtes militaires. Il était de tradition d'ouvrir le champagne au moyen d'un sabre. Le bouchon sautait et le liquide jaillissait à flots.

Démonstration en image du terrier par Bob

100_6972.jpg
100_6974.jpg
100_6975.jpg

Le Champagne
Paroles de Désaugiers (1772-1827)
Musique de Doche (1766-1825)

 

Lors-que le Champagne, Fait en-en s'écha-ap-pant Pan ! Pan !

Ce doux bruit me gagne, L'âme et-et le tym-ym-pan

(1)

Le Macon m'invi-i-te, Le Beaune m'agi-i-te
Le Bordeaux m'exci-i-te, Le Pommard me sé-é-duit

J'aime le Tonne-er-re-e, J'aime le Madè-è-re-e
Mais par caractè-è-re, Moi qui suit pour le bruit-it

(2)
Quand aidé du pou-ou-ce
Le liège qui pou-ous-se
L'écumante mou-ous-se
Saute et chasse l'en-en-nui
Vite je présen-en-te-e
Ma coupe brûlan-an-te-e
Et gaiment je chan-an-te
En sautant avec lui-i

(3)
Quand de la foli-i-e
La vive sailli-i-e
S'arrête affaibli-i-e
Vers la fin du banquet
Qui vient du déli-i-re-e
Remonter la ly-y-re-e
Du jus qui m'inspi-i-re
C'est le divin bouquet-et

(4)
Pour calmer la peine
Adoucir la gêne
Éteindre la haine
Et dissiper l'effroi
Que faut-il donc faire
Sabler à plein verre
Ce jus tutélaire
Et chanter avec moi !

 

JOYEUX ANNIVERSAIRE a MA SOEUR NICOLE

 

hebergeur d image

hebergeur d image

07:40 Publié dans chanson | Lien permanent | Commentaires (12)

09/06/2010

COQUELICOT

 

 

J'suis descendu dans mon jardin
J'suis descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin.

Refrain :
Gentil coquelicot mesdames
Gentil coquelicot nouveau.
Gentil coquelicot mesdames
Gentil coquelicot !

Je n'en avais pas cueilli trois brins
Je n'en avais pas cueilli trois brins
Qu'un rossignol vint sur ma main.

Il me dit trois mots en latin
Il me dit trois mots en latin
Que les hommes ne valent rien.

Que les hommes ne valent rien
Que les hommes ne valent rien
Et les garçons encore moins bien.

Des dames, il ne me dit rien
Des dames, il ne me dit rien
Mais des demoiselles beaucoup de bien !

 

 

800px-Coquelicots.jpg

 

07:51 Publié dans chanson | Lien permanent | Commentaires (7)

08/06/2010

SAINT MEDARD

S'il pleut à la Saint Médard, il pleut quarante jours plus tard, à moins que Barnabé ne lui donne un coup de pied ou ne lui coupe l'herbe sous le pied. (ou :à moins que saint Barnabé ne vienne lui casser le nez)


A la Saint-Médard mon Dieu qu'il a plu
Au coin du boul'vard et de la p'tit' rue.
A la Saint-Médard mon Dieu qu'il a plu
Y'aurait pas eu d'bar on était fichus!
A la Saint-Médard mon Dieu qu'on s'est plu
Tous deux au comptoir en buvant un jus.
A l'abri dans l'bar on s'est tell'ment plu
Qu'on est sortis tard quand il a plus plu.

2
Quand il pleut le jour de la Saint-Médard
Pendant quarant' jours faut prendr' son riflard.
Les marchands d'pépins et de waterproufs
Se frottent les mains, faut bien qu'ces gens bouff'nt !
Dans notr' petit bar on se retrouvait
A midi un quart et on attendait.
Quand il pleut dehors, dedans on est bien
Car pour le confort, la pluie ne vaut rien.

3
Pour tout arranger il a encor plu
La Saint-Barnabé oh ça tant et plus !
Pour bien nous sécher au bar on a bu
Trois jus arrosés puis on s'est replu.
Saint-Truc, Saint-Machin, toujours il pleuvait
Dans le bar du coin au sec on s'aimait.
Au bout d'quarant' jours quand il a fait beau
Notre histoir' d'amour est tombée dans l'eau.

 

Les Frères Jacques


08:15 Publié dans chanson | Lien permanent | Commentaires (7)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique